EN
MENU

Cuisiner avec des légumes locaux

La longue fin de semaine du mois de mai (ou du 2 au 4 mai pour les gens de l’Ontario) est souvent une fin de semaine en camping. Pour ma famille, c’est la fin de semaine où nous commençons à faire notre jardin. Mon mari est le véritable pouce vert de la famille (probablement à cause de sa descendance hollandaise), mais je m’occupe volontiers de désherber et d’arroser là où il me dit de le faire. Pour ma propre défense, je ne suis pas complètement incompétente en jardinage. Je remplis quelques paniers de fines herbes et je les place dans notre baie vitrée faisant face au sud. Avoir des herbes fraîches à portée de la main durant les mois plus chauds de l’année rend la gourmande en moi très heureuse.

Mon mari a changé son habitude cette année, il a planté les légumes en sections carrées au lieu d’en rangées. Il a aussi créé une « serre » pour nos poivrons à l’aide d’une antenne parabolique des années 1980, des bouts de bois et une pellicule de polyéthylène provenant de la patinoire que nous avions construite l’hiver passé.

Nous avons des poivrons, des tomates, des fraises, des oignons verts, de l’ail, des oignons rouges, de la courge, des citrouilles, des pois mange-tout et des concombres et, oh, bien plus. Ce ne sont que des semis ou de petites pousses pour le moment, mais bientôt ce sera le temps de la récolte et je peux vous dire que d’expérience, c’est vraiment bon.

Bien que la majeure partie de notre butin soit encore en train de germer sous terre, certains plants ont pointé le bout de leur nez.

Les plants de fraises sont en fleurs.

Les oignons verts sont prêts à partir.

Le basilic dans ma jardinière de fenêtre est prêt à être cueilli.

En parlant de basilic, si vous voulez un hors-d’œuvre frais et léger, j’en connais un très facile à préparer. Prenez un craquelin, déposez-y un peu de fromage à la crème puis garnissez le tout d’une feuille de basilic.

Tout simplement fantastique.

Notre jardin n’est peut-être pas encore en plein essor, mais nous avons la chance de vivre dans la vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique. Il y a des comptoirs de fruits et de légumes partout, des marchés des fermiers le samedi matin et des voisins qui ont des vergers. Les asperges sont de saison en ce moment et l’une de mes façons favorites de les servir est une recette savoureuse et rapide.

Asperges au fromage parmesan

Laver et tailler le bout des asperges.

Placer les asperges sur une plaque à biscuits et verser un léger filet d’huile d’olive. Remuer pour enrober.

Prendre une petite pincée de gros sel et le saupoudrer sur le dessus.

Prendre une poignée de formage parmesan et le saupoudrer sur le dessus.

(Je n’ai pas les mesures exactes. La quantité de sel et de fromage dépend de vos préférences.)

(Cette recette est excellente crue, en passant. Essayez-la. Vous aimerez peut-être.)

Faire cuire pendant environ 20 minutes à 220 °C (425 °F). Tous les fours sont différents, alors commencez à vérifier après environ 18 minutes.

Essayez de ne pas grignoter le fromage cuit. C’est presque impossible.



Commentaires